Godzilla

La story US Family gache je trouve… personnellement j’ai orgasmé. Au Début pose l’univers et la trame puis tout du long ça tease Godzilla puis bordel quoi on s’en fou de la famille >O< laisser Godzilla faire son ROAR (cf. http://godzilla.wikia.com/wiki/Godzilla )

sinon bon divertissement mais trop de grief USA dans ce film j’espère que la suite sera un vrai film Nippon (japonnais) <3

 

 

Présentation de V for Vendetta

17:40-21:00
V pour Vendetta est un film américano-germano-britannique, réalisé par James McTeigue, sorti en 2006, et adapté par les frères Wachowski du comic V pour Vendetta d’Alan Moore et David Lloyd. Du genre anticipation, proche de la réalité mais fictif, on nous envoie dans un future dystopique (contre utopie), on y trouve peut de référence a des chose inexistante, un peu comme 1984 de George Orwell.

Synopsis : Le film se situe à Londres dans une société dystopique, où un combattant de la liberté se faisant appeler « V » cherche à mettre en place un changement politique et social en menant une violente vendetta personnelle contre le gouvernement fasciste en place.

Le masque de Guy Fawkes, que porte le protagoniste a une signification lier au évènement du 5 novembre.

V pour Vandetta soulève la question suivante :

Laisser sa liberter et son pouvoir pour un vie de confort ignorante est-il correct ?

“Faut-il sacrifier ses droits pour une sécurité ?”

Laisser son pouvoirs et ses droits a d’autre pour une sécurité, peut

1.52.11-1.52.25

V for vandetta

 

 

 Synopsis :

Londres, au 21ème siècle…
Evey Hammond ne veut rien oublier de l’homme qui lui sauva la vie et lui permit de dominer ses peurs les plus lointaines. Mais il fut un temps où elle n’aspirait qu’à l’anonymat pour échapper à une police secrète omnipotente. Comme tous ses concitoyens, trop vite soumis, elle acceptait que son pays ait perdu son âme et se soit donné en masse au tyran Sutler et à ses partisans.
Une nuit, alors que deux « gardiens de l’ordre » s’apprêtaient à la violer dans une rue déserte, Evey vit surgir son libérateur. Et rien ne fut plus comme avant.
Son apprentissage commença quelques semaines plus tard sous la tutelle de « V ». Evey ne connaîtrait jamais son nom et son passé, ne verrait jamais son visage atrocement brûlé et défiguré, mais elle deviendrait à la fois son unique disciple, sa seule amie et le seul amour d’une vie sans amour…

Adapter d’une série de bande dessinée réalisée de 1982 à 1990. Le scénario est signé Alan Moore et les dessins David Lloyd (ainsi que Tony Weare qui a illustré une partie des chapitres Valérie, Vacances et Vincent).

Critique :

Comic et sombre en même temps l’histoire est prenante a voire !